L'okonomiyaki, La nouvelle folie japonaise

Publié le : 17/05/2016 - Catégories : MAGAZINE WASABI , MAGAZINE WASABI N°39 LES MANGA CULINAIRES

Si ce plat n'était pas japonais, on classerait vite fait l'okonomiyaki dans la catégorie junk food à côté du hamburger et de la pizza. Seulement voilà, les Nippons ont le don de transformer n'importe quelle recette en art

Par Patrick Chochenbaum

okonomiyaki - de okonomi : selon votre goût, et yaki : grillé – est un plat originaire d’Hiroshima mais dont la version d’Osaka (les éléments sont cuits ensemble et non séparément), est devenue très populaire non seulement au Japon mais dans le monde entier. Certains font remonter ce plat à l’ère Edo où l’on cuisinait en effet une sorte de crêpe appelée funoyaki qu’on enduisait ensuite de miso.  A Paris, quatre restaurants proposent l’okonomiyaki à leur carte. Nous les avons testés pour vous.

Okomusu, Le dernier né

Ici, on annonce clairement la couleur : l'okonomiyaki est à l’honneur et seulement lui ! Du reste, Okomusu, le nom du restaurant, est formé d’une partie du mot okonomiyaki et d’une partie du mot musume qui signifie jeune fille. 

Sur la carte, on a le choix entre okonomiyaki crevette (16€) ou porc et crevette (18€). 

La chef Hiroko est seule en cuisine et il faut s’armer de patience pour déguster une galette un peu trop molle à notre goût. Heureusement, les copeaux de bonite séchée donnent vraiment l'impression d'un plat "vivant". De plus, tant l’endroit que le personnel sont fort sympathiques et donnent vraiment envie de revenir.

Aki, La référence

Longtemps, Aki a été quasiment le seul restaurant de Paris à proposer l’okonomiyaki qu’il a largement contribué à faire connaître en France. Du fait de son succès (il faut parfois faire une demi-heure de queue avant de pouvoir s’asseoir !) on a l’impression que c’est un peu l’usine mais Aki reste l’endroit où il y a le plus de choix. On peut par exemple commander un okonomiyaki aux calamars et noix de pétoncle, au porc, aux crevettes et à l’Emmenthal  et même aux asperges et aux tomates… Prix : de 13 à 15 €.

Azabu L’okonomiyaki comme « accompagnement »

Un restaurant japonais classique mais qui, dès son ouverture il y a peut-être vingt ans, a été le premier à servir l'okonomiyaki à Paris. Certes l’okonomiyaki (porc ou fruits de mer) n’est servi ici que comme « accompagnement » mais c'est de loin la meilleure des 4 que nous avons testées : pâte ultra légère et parfaitement cuite, ingrédients généreux et fondants. Compter une cinquantaine d’euros pour un repas avec boisson (9,50 € l’okonomiyaki).

Happatei Un petit air d’Osaka

Très kawai, Happatei, avec ses moules à takoyaki en vitrine et sa salle pour lilliputiens au premier. Et vraiment pas mal au niveau du goût. Le menu de midi à 16 € vous permettra de goûter à la fois les takoyaki (boulettes au poulpe, grande spécialité d’Osaka) et l'okonomiyaki. Avec ça, vous serez calé pour l'après-midi mais pas d'inquiétude : la pâte, à la fois consistante et légère se digère très bien. En plus, ils ne font pas semblant de mettre du calamar : il y en a vraiment, aussi bien dans les takoyaki que dans l'okonomiyaki ! Bref, Happatei décroche, ex-aequo avec Azabu, la toute première place du classement.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Menu

Partager

Créez un compte gratuit pour sauvegarder les articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter